Haut de la page

À VISAGE DÉCOUVERT
ÉDITIONS

À VISAGE DÉCOUVERT
ÉDITIONS

Copyright © À VISAGE DÉCOUVERT 2021 - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact

Livre Une étoile au soleil

UNE ÉTOILE AU SOLEIL

Jean-Yves BRIGNON

Il y a bien longtemps, le soleil avait rendez-vous avec la lune. Les deux amants n’ont pu se retrouver et les choses en sont restées là. Jusqu’au jour où une étoile, curieuse, fait la rencontre d’un jeune rayon de soleil. 
C’est le coup de foudre immédiat. 
La lune, amie de l’étoile, ne tarde pas à juger cet amour impossible. 
Avec l’aide d’un gros nuage enrhumé, les amoureux prendront tous les risques pour faire triompher cet amour.
Mais la vengeance de la Nature, offensée, sera terrible.




Sans aucune mièvrerie ni complaisance, ce « Roméo et Juliette » au firmament captive les spectateurs, heureux de toute évidence qu’on les prenne à témoin d’une affaire de cœur. Certains ont compris le message sous-jacent : Rien n’est aussi tranché ou impossible qu’on veut bien l’affirmer, même si la transgression appelle la sanction. 
D’autres ressortent fiers. On s’est adressé à eux d’une tellement jolie manière pour leur parler de choses que le plus souvent on leur tait, qu’ils en sont tout à coup un peu plus grands.


Également comédien et metteur en scène, Jean-Yves Brignon est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre. Il écrit dans une langue soutenue et sans concession. Moderne, poétique ou absurde, elle fait mouche brillamment.

EXTRAIT

[...]
  LE NUAGE.
Oh ! Tu as la tête bien embrumée. Des nuages t’entourent et te traversent l’esprit. Petits soucis en perspective. La tête à l’envers, le cœur à découvert, les choses risquent maintenant d’aller de travers.

  LE RAYON.
Tu l’as vue ? C’était un vrai rêve !

  LE NUAGE.
Les rêves ne sont bons que si on les réalise. Sinon, ce n’est qu’une illusion. La foudre vous l’a dit.

  LE RAYON.
La foudre ?

  LE NUAGE.
Ces petits coups que tu as reçus en plein cœur, ces petits coups qui te faisaient sourire et danser, ces petits coups comme des bidules dans le ventre qui tournicotaient, c’était la foudre.

  LE RAYON.
Je ne connais pas le monde qu’elle a rejoint. Quelle chance tu as de parcourir l’un et l’autre du jour et de la nuit !

  LE NUAGE.
Ah, c’est bien la première fois qu’on dit que la valse de mes courants d’air est une bonne chose.

  LE RAYON.
Oui, j’ai une idée ! Souffle tant petit nuage, souffle et enrhume-toi pour moi. Enjambe les heures et cours de l’autre côté du jour ! Cours vers elle lui transmettre ma pensée pour revenir et tout me dire.

  LE NUAGE.
(il hésite, puis vexé) Je ne suis pas le maître des vents.

  LE RAYON.
Je t’en supplie. Vois ma souffrance, d’attendre si longtemps. 

  LE NUAGE.
Il le faudra pourtant, petit rayon entêté. Mais qu’ont-ils tous à être aussi entêtés ? Entends-moi. Je vais au gré des vents. Ballotté, transporté, trimbalé, quelle que soit ma taille, je ne suis qu’un nuage.

  LE RAYON.
Pardonne-moi. Mais je comprends seulement maintenant ce que l’absence et le manque représentent. Oh, comme je voudrais me glisser là-bas, passer, enlacer la nuit, effacer le mystère.

  LE NUAGE.
Soupir…

  LE RAYON.
Mon cœur se serre à mesure que les heures augmentent. 

  LE NUAGE.
Soupir…

  LE RAYON.
Je voudrais me fondre et me dissoudre dans l’air, alors mon cœur éclaterait en milliers d’étoiles pour connaître sa famille. Mais je ne peux pas ! Dis-moi, bonhomme. Toi qui vis aussi du côté de la nuit. C’est comment le ciel de la nuit ?

  LE NUAGE.
Dans le ciel de la nuit, il y a des étoiles.

  LE RAYON.
Et autour ?

  LE NUAGE.
Rien.

  LE RAYON.
Rien ?

  LE NUAGE.
Rien. Pour mieux laisser le monde respirer.

...

Théâtre jeune public - 4F, 2H

62 pages
ISBN : 978-2-490550-03-6
Prix 10,00 €
Parution : janvier 2022