Haut de la page

À VISAGE DÉCOUVERT
ÉDITIONS

À VISAGE DÉCOUVERT
ÉDITIONS

Copyright © À VISAGE DÉCOUVERT 2021 - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact

Livre Une étoile au soleil

ON N'EST PAS L'ABRI DE RÉUSSIR

Les IMPROMISES

Arrivée prématurément au purgatoire, Violaine refuse d'être jugée par un système qu'elle trouve aussi injuste que celui qui l'a conduite à la mort.

Les Dieux, surpris de sa requête, acceptent de découvrir les absurdité du monde d'en bas à travers ce que fut son quotidien, celui de son bar l'Utérus et de ses habitué·e·s.





Les Impromises est une compagnie théâtrale réunissant six improvisateur·ice·s - comédien·ne·s - chanteur·se·s aguerri·e·s issu·e·s de troupes d'improvisation parisiennes qui a vu le jour en 2013.

Dans chacun de leurs spectacles, d'abord improvisés puis écrits au plateau, leur démarche a toujours été d'interroger puis de dépasser les stéréotypes de genre qui limitent aussi bien les hommes que les femmes et d'imaginer ainsi un monde joyeusement plus féministe.

EXTRAIT

  [...]

Scène 1 : Au Paradis


Une musique solennelle retentit.

Un halo de lumière éclaire la scène.

Le niveau sonore de la musique baisse progressivement, laissant la place aux chuchotements de trois voix masculines qui lisent les titres sexistes de féminicides :


« Drame conjugal à Bouzy-le-François ».
« L’amour a encore frappé. »
« Son dîner était trop chaud, il l’a refroidie. »
« Valse mortelle pour les danseurs de tango. »
« Elle tirait son coup ailleurs, il lui a tiré dessus. »
« Elle lui a coupé la parole, il l’a découpée en morceaux »
« Elle l’a balancé à la police, il l’a balancée dans le canal »
« Elle voulait partir, il l’a aidée, définitivement »
« Elle a voulu faire sa belle, il l’a mise dans la poubelle »
« Elle a dit non, elle s’est pris des gnons »
« Elle ne voulait plus la bague au doigt, il lui a mis la corde au cou »
« Elle passait trop de temps, accoudée au Zinc, il l’a dézinguée »
« Elle allumait tout le quartier, il l’a éteinte »
« Elle l’ouvrait trop, il l’a faite taire »
« Fermeture définitive pour la patronne de l’Utérus : elle voulait partir, il lui a offert le grand voyage »


VIOLAINE entre, hésitante. Elle semble un peu perdue.

Elle s’avance vers le centre du halo lumineux.

VIOLAINE. – Pardon, je dérange ?

VOIX OFF DIVINE 1. – Approchez …

VIOLAINE. – Parce que je peux repartir, sinon ?

VIOLAINE fait signe de repartir.

VOIX OFF DIVINE 3, sarcastique. – Ah ! Ah ! Bien tenté !

VOIX OFF DIVINE 2, agacée. – Écoutez non, maintenant que vous êtes là…

VIOLAINE approche.

VOIX OFF DIVINE 1. – Mettez-vous sur la croix.

VIOLAINE se met sur la croix.

VOIX OFF DIVINE 1. – Bon, alors voyons votre dossier, qu’est-ce que vous avez foutu pour en arriver là...

Bruit de machine à café.

LES TROIS VOIX OFF DIVINES. – Ce sera un nuage de lait pour moi, et une madeleine !
Ah bah, ça commençait bien pourtant, ah bah oui, mais là… Elle l’a un peu cherché. Pourtant… c’était clair qu’elle aurait dû... avec ton idée aussi de « tendre l’autre joue », voilà où ça mène.
         
VIOLAINE. – Vous savez que j’vous entends ?

VOIX OFF DIVINE 1. – Chut, on travaille.

VIOLAINE. – Attendez, vous faites quoi ? Encore un jugement ?

VOIX OFF DIVINE 3. – Oui mais, c’est le dernier.

VIOLAINE. – Ah oui mais non, ça suffit ça ! Trop, c’est trop !
Je suis désolée de vous le dire, mais c’est plus possible !!
Sans vous commander, appelez-moi votre supérieur.e.

VOIX OFF DIVINE 2. – Désolée, le patron est en pleine réunion avec le Community manager.

VIOLAINE. – Et évidemment c’est encore un homme !(S’adressant au Tout Puissant) Seigneur, Dieu, Allah, Yahvé… quelqu’un… Youhou ?

VOIX OFF DIVINE 3. – Calmez-vous !
Elle est hystérique...

VIOLAINE. – Je ne suis pas hystérique, je suis en colère !

VOIX OFF DIVINE 2. – Violaine, nous allons nous occuper de votre cas, faites-nous confiance...

VIOLAINE. – Non, non et non, je ne vous fais pas confiance !

J’ai fait confiance toute ma vie et ça ne m’a pas réussi. Alors trop bonne, trop conne, c’est terminé !

VOIX OFF DIVINE 3. – Ah oui, c’est terminé.

VIOLAINE. – Vous êtes sérieux là ?

VOIX OFF DIVINE 2. – Bon ok, soyons sérieux.
Musique !

La musique d’introduction reprend.

VIOLAINE. – Merci !

VOIX OFF DIVINE 3. – Mettez-vous à genoux.

VIOLAINE s’exécute.

VOIX OFF DIVINE 1. – Levez la main droite.

VIOLAINE s’exécute.

VIOLAINE, à mi-voix. – Je le jure.

VOIX OFF DIVINE 2. – Levez le genou gauche.

VIOLAINE s’exécute et tombe.

Les voix divines se mettent à rire.     

VOIX OFF DIVINE 1. – Ils sont naïfs, ces humains.

VOIX OFF DIVINE 2. – Ils font tout ce qu’on leur demande !

VIOLAINE. – Vous arrêtez un peu de vous foutre de ma gueule ?
Ça se voit que vous n’avez jamais été morte pour la première fois, vous…

VOIX OFF DIVINE 3. – Oh là, là ! Elle a ses règles ou quoi ?

VIOLAINE. – Ah non, ne me dites pas qu’ici aussi…

VOIX OFF DIVINE 2. – Bon, on ne va pas y passer l’éternité !
Qu’avez-vous à dire pour votre défense ?

VIOLAINE. – Ma défense… ?

Un temps.
           
VOIX OFF DIVINE 3. – Elle croit quand même pas qu’elle va accéder au Paradis sans défendre son dossier !

VOIX OFF DIVINE 2. – Allez, allez, y'en a d’autres après vous, vous n’êtes pas la seule !

VIOLAINE. – Justement, je ne suis pas la seule, dans ce cas-là ! Et vous ne faites rien pour nous.

VOIX OFF DIVINE 1. – Allons donc, ça va être de notre faute bientôt.

VOIX OFF DIVINE 2. – Et puis ça va, vous êtes française, en tant que femme, vous n’avez pas vraiment à vous plaindre…

VOIX OFF DIVINE 3. – En même temps, c’est très français de se plaindre. Ah ! Ah !

VIOLAINE. – J’ai fait ce que j’ai pu, mais les dés sont pipés dès le départ !
Venez voir un peu, les absurdités entre les hommes et les femmes où ça nous mène...
Je refuse d’être jugée tant que vous n’êtes pas descendus voir.
Vous aviez envie de rire, vous allez être servis !

Silence. Chuchotements des voix qui délibèrent sur cette proposition.

VOIX OFF DIVINE 1. – Après tout, pourquoi pas ! J’aurais bien besoin de m’aérer un peu l’esprit.

VOIX OFF DIVINE 3. – C’est vrai qu’on s’ennuie tellement ici, un team-building sur terre nous ferait du bien.

VOIX OFF DIVINE 2. – Et puis c’est vrai que le diable se loge dans les détails…

VOIX OFF DIVINE 1, à Violaine. – Et par quoi voulez-vous commencer ?

VIOLAINE. – Eh bien par le commencement : un homme et une femme qui se rencontrent !
Vous allez voir que ça vaut son pesant de cacahuètes...

VOIX OFF DIVINE 2. – Rappelez-moi le nom de votre café ?

VIOLAINE. – L’Utérus…

Les voix divines pouffent.

VIOLAINE, consternée. – Quoi encore ?

VOIX OFF DIVINE 1. – Non rien.

L’origine du monde, c’est divin !

[...]

Théâtre tout public, comédie musicale - 6F, 3H et 2 musiciens

136 pages
ISBN : 978-2-490550-02-9
Prix 12,00 €
Parution : mai 2021

Arrivée prématurément au purgatoire, Violaine refuse d'être jugée par un système qu'elle trouve aussi injuste que celui qui l'a conduite à la mort. Les Dieux, surpris de sa requête, acceptent de découvrir les absurdité du monde d'en bas à travers ce que fut son quotidien, celui de son bar l'Utérus et de ses habitué·e·s. ​ Les Impromises est une compagnie théâtrale réunissant six improvisateur·ice·s - comédien·ne·s - chanteur·se·s aguerri·e·s issu·e·s de troupes d'improvisation parisiennes qui a vu le jour en 2013. Dans chacun de leurs spectacles, d'abord improvisés puis écrits au plateau, leur démarche a toujours été d'interroger puis de dépasser les stéréotypes de genre qui limitent aussi bien les hommes que les femmes et d'imaginer ainsi un monde joyeusement plus féministe.

AVIS DE LECTEURS

Drôle et puissant, à consommer sans modération
Une très belle découverte ! Une vision originale, énormément d'humour et de tact pour aborder des sujets graves et fondamentaux. Loin d'en rester à la satyre, ce texte est un manifeste, un appel à l'action : sous la légèreté et l'habileté verbale se dégagent une grande rigueur et une profonde maîtrise des problématiques du féminisme aujourd'hui. A faire lire et à jouer de toute urgence, pour tous les publics - Anne-Laure D.

Super moment !
Texte très bien écrit, qui se lit vite et qui m'a fait passer un super moment. Les scènes tout en étant drôles nous interrogent sur les stéréotypes de gens et les absurdités de notre société sous le prisme femme homme. Cela donne envie d'entendre les musiques dont les paroles sont très inspirantes. Et de voir ce texte mis en scène au théâtre ! - Marine G.

Un petit bouquin rigolo
Non, mais qu'est-ce que j'ai ri ! Il se dégage une telle vitalité, et cette situation improbable des humains sur terre et des anges au paradis qui discutent "le bout de gras"! Rafraichissant ! Et bien vu. - Sylviane P.

Du féminisme grinçant !
J'adore. Vive le théâtre, à jouer ou à lire. Cela faisait longtemps que je cherchais une pièce de théâtre sur des thèmes féministes mais qui ne soit pas uniquement dans le combat. J'ai été comblé. Les personnages sont très bien dessinés, horribles ou tendres. Les scènes s'enchainent très bien. Un régal. J'aimerais terriblement la voir jouée. - François P.